Faits intéressants sur Strasbourg


Strasbourg est située en France. Vous le saviez ? Félicitations ! 90% des personnes interrogées sont convaincues que Strasbourg est en Allemagne ! On peut dire que Strasbourg est passée de la France à l’Allemagne et inversement au fil des siècles. Mais depuis la Seconde Guerre mondiale, elle appartient à l’État français.

L’hymne national français La Marseillaise a été écrit en 1792 à Strasbourg et non à Marseille, comme son nom le suggère. L’auteur de la Marseillaise est Roger de Lille, qui a écrit le futur hymne à Strasbourg et qui l’y a également chanté pour la première fois. Curieusement, l’hymne français La Marseillaise a été utilisé comme hymne russe pendant un certain temps après la révolution de 1917.

À Strasbourg, devant le Parlement européen, se trouve une statue du “cœur de l’Europe”, qui est le symbole officiel de l’Union européenne. Il est intéressant de noter que l’auteur de la sculpture est Lyudmila Cherina, une célèbre ballerine française d’origine circassienne. Après sa carrière, la ballerine a non seulement sculpté, mais aussi peint et modelé. “‘Le cœur de l’Europe’ est son œuvre la plus célèbre.

À Strasbourg, plusieurs ponts sont qualifiés de ponts couverts, mais aucun d’entre eux n’a de toit. Le toit se trouvait autrefois sur chacun des quatre ponts, mais au fil du temps, les toits sont devenus vétustes et ont été retirés, et les ponts ont été reconstruits.


L’un des plus beaux et des plus romantiques quartiers de Strasbourg s’appelle la Petite France. Mais l’histoire de ce nom n’a rien de romantique : à l’époque, il s’agissait d’un hôpital qui traitait la syphilis, connue alors sous le nom de “maladie française”. D’où le nom du quartier.


Les lignes de tramway de Strasbourg sont marquées par des lettres, de A à F, plutôt que par des chiffres, comme c’est généralement le cas. Les trams sont silencieux, confortables et conviviaux. Un seul billet est valable pour tous les modes de transport public. Les amendes pour évasion tarifaire sont très élevées, mais les contrôleurs sont très rares.


Strasbourg abrite le Parlement européen, le Conseil de l’Europe et la Cour européenne des droits de l’homme et a le statut de “capitale parlementaire de l’Europe”. Si une personne a subi des actes incompatibles avec la Convention des droits de l’homme, une aide juridique est disponible à Strasbourg. La Russie a le troisième plus grand nombre de recours à la Cour de Strasbourg !


Une bouteille de vin à Strasbourg peut coûter moins cher qu’un thé dans un café. C’est une boisson obligatoire à l’heure du déjeuner. Les Strasbourgeois en général aiment boire du vin. Ils n’associent pas “boire” avec l’ivresse – un bon vin avec les repas est un must !


Les Strasbourgeois sont des patriotes, ils aiment que les étrangers leur parlent en français. Et ils n’aiment pas beaucoup quand ils parlent anglais. Et ils n’aiment pas du tout qu’on parle une autre langue. Les Strasbourgeois sont fiers de leur passé, de leur pays et de leur culture. Par principe, ils ne conduisent que des voitures nationales Peugeot, Renault ou Citroën.


Les clochards de Strasbourg sont propres et intelligents, ils sont souvent assis avec leurs chiens, également toilettés. Une indemnité est versée pour garder les chiens. Il peut être très difficile de repérer un sans-abri à la vue, d’autant plus que les jeunes et les générations plus âgées ont tendance à s’asseoir sur les trottoirs, le sol des lieux publics, les pelouses et tout autre endroit où ils peuvent s’asseoir. Le niveau d’assistance sociale pour les pauvres est très élevé. Deux à quatre fois par semaine, ils se réunissent pour distribuer des denrées alimentaires de qualité. Les familles de ces personnes à “faibles revenus” peuvent vivre dans un grand appartement rénové et équipé de bons appareils.


Les Strasbourgeois sont très polis et inhabituellement sociables : ils disent bonjour et au revoir même aux inconnus dans la file d’attente. Ils sourient toujours, mais pas toujours sincèrement.


Il est de coutume à Strasbourg de dîner dans un café. Il y a beaucoup de cafés dans la ville, la plupart du temps le propriétaire d’un petit café y travaille lui-même comme barman. Il est d’usage de fumer dans un café. Beaucoup de gens y fument, mais les cigarettes sont chères.


Les Strasbourgeois essaient d’être élégants. Ils aiment se démarquer par la luminosité et les combinaisons non conventionnelles de vêtements et de couleurs. Ils aiment porter des bijoux massifs, des montres et des chaînes.


Ils ne travaillent pas beaucoup à Strasbourg. Et ils ne restent pas trop longtemps au travail. Les pauses déjeuner peuvent durer jusqu’à deux heures. La semaine de travail est l’une des plus courtes d’Europe. Il est pratiquement impossible de trouver un magasin ouvert après 21 heures dans la ville. Les Strasbourgeois n’ont pas honte de dire qu’ils ne vivent pas pour travailler.


Strasbourg, comme le reste de la France, a des lois inhabituelles. Par exemple, il est interdit d’utiliser Twitter et Facebook dans la presse et à la télévision. Il est également interdit de donner aux porcelets le nom de Napoléon. Ou la fabrication et la vente de poupées avec des “visages non humains”.


Tous les Strasbourgeois prennent une tasse de café et un croissant au petit-déjeuner. Parfois, il est arrosé de jus d’orange. Aucun autre aliment n’est fourni pour le petit-déjeuner. Et il y a beaucoup de café en toute occasion.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *