Strasbourg – informations de base

Strasbourg (France) – les informations les plus détaillées sur la ville avec des photos. Les principales curiosités de Strasbourg avec des descriptions, des guides de voyage et des cartes.

La ville de Strasbourg.

Strasbourg est une ville de l’Est de la France, capitale de l’Alsace et préfecture du département du Bas-Rhin. Elle constitue une étape idéale entre la France et l’Allemagne et allie un passé médiéval à une atmosphère moderne. Strasbourg possède une incroyable cathédrale gothique, les rues étroites et les maisons à colombages de la Grande Isle, des canaux et une délicieuse cuisine. La ville est également la capitale parlementaire de l’Europe (le Parlement européen y siège) et l’un des plus grands centres universitaires de France.

Strasbourg est l’une des plus belles villes de l’est de la France et ressemble à quelque chose sorti d’un conte de fées ou d’un film fantastique. Son véritable joyau est la vieille ville, la Grand Isle. Il est intéressant de noter que le centre historique de Strasbourg a été l’une des premières villes (parmi toutes les autres villes européennes) à être inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Strasbourg

Géographie et climat

Strasbourg est située dans l’est de la France, sur les rives de l’Ile (rive ouest du Rhin), près de la frontière allemande, entre les Vosges et la Forêt-Noire. La ville se situe dans la plaine d’Alsace et occupe une position centrale en Europe occidentale. Strasbourg est historiquement et géographiquement plus proche de l’Allemagne, ce qui lui donne une certaine empreinte allemande.

Le climat est continental tempéré avec des étés chauds et des hivers plutôt frais. Bien que les températures moyennes hivernales soient généralement positives, les gelées et les chutes de neige sont fréquentes. Grâce à sa situation entre deux chaînes de montagnes, Strasbourg n’est pas sujette aux vents forts.
L’hiver à Strasbourg

Informations touristiques

Population 277,3 mille.
Superficie 78,3 km carrés.
La langue officielle est le français. Bien qu'il existe un dialecte particulier en Alsace qui appartient au groupe des langues germaniques méridionales. 
La monnaie est l'euro.
Le visa est Schengen.
L'heure est celle de l'Europe centrale UTC +1, en été +2.
L'entrée de tous les musées est gratuite tous les premiers samedis du mois.
Strasbourg est assez populaire auprès des touristes en raison de son magnifique centre-ville piétonnier, qui peut facilement être exploré à pied. Certaines zones, notamment celles proches de la cathédrale, attirent de grands groupes de touristes. Surtout pendant l'été et les vacances de Noël. Il est préférable de les explorer en dehors des heures de pointe, le soir ou tôt le matin.

Strasbourg nuit – place de la cathédrale

Meilleures périodes pour visiter

Strasbourg peut être visitée toute l’année. Mais le meilleur moment pour visiter est pendant la saison chaude et avant Noël.
Histoire

Le nom “Strasbourg” peut être traduit par “forteresse (château) au bord de la route”. Dès le 3e siècle avant J.-C., une colonie celte existait sur ce site. À l’époque romaine, c’était l’une des villes frontalières, l’Argentorate.

Après l’effondrement de l’Empire romain, la ville a été occupée par la tribu germanique des Alemanni, qui a été à son tour absorbée par les Francs. Le nom de Strasbourg trouve son origine au début du Moyen Âge. Après la dissolution du royaume des Francs, l’Alsace fait partie du Saint Empire romain germanique. Strasbourg a continué à faire partie de l’Allemagne jusqu’au XVIIe siècle, même après être devenue une ville impériale libre au XIIIe siècle.

Centre historique de Strasbourg

L’un des événements les plus sanglants du Moyen Âge a eu lieu à Strasbourg en 1349, lorsque plus d’un millier de Juifs ont été brûlés publiquement sur ses places. La persécution de la population juive s’est poursuivie jusqu’au XVIIIe siècle. Strasbourg a été l’une des premières villes protestantes d’Allemagne à embrasser la foi luthérienne au début du XVIe siècle. De ce fait, elle est devenue l’un des centres européens d’enseignement des sciences humaines et d’impression de livres. C’est à Strasbourg que le premier journal d’Europe a été imprimé.

En 1681, Louis XIV a profité du chaos de la guerre de Trente Ans pour annexer la capitale de l’Alsace à la France. Le statut de ville libre de Strasbourg a pris fin après la Révolution française. Après la guerre franco-allemande de 1870, les Allemands rattachent la ville et appliquent une politique de germanisation, entraînant l’expulsion de ceux qui préfèrent rester français. Après la défaite de l’Allemagne lors de la Première Guerre mondiale, la ville est revenue à la France. Et maintenant, c’est au tour des Français d’essayer d’éradiquer les traces de la germanisation. Pendant la Seconde Guerre mondiale, les nazis ont considéré les Alsaciens comme des compatriotes. Beaucoup d’entre eux ont donc été contraints de combattre dans l’armée allemande.

Aujourd’hui, Strasbourg est l’une des dix plus grandes villes de France et constitue un centre d’enseignement français et de politique européenne.

Comment s’y rendre

Strasbourg possède son propre aéroport international. Mais il y a une nuance : le nombre de destinations est assez limité et elles sont toutes assez chères. Le meilleur choix serait l’aéroport de Bâle. Depuis l’aéroport de Bâle, vous pouvez prendre un bus jusqu’à la gare de Saint-Louis, puis prendre un train pour Strasbourg. Certaines compagnies aériennes à bas prix desservent l’aéroport de Karlsruhe. Le meilleur moyen d’aller de là à Strasbourg est de prendre le bus 285 jusqu’à la gare de Baden-Baden (3,40 €, durée du trajet environ 25 minutes), puis de prendre le train.

Strasbourg a accès à des autoroutes qui la relient à l’ouest (A4), au sud (A35) et à l’est (A5). N’oubliez pas que la plupart des autoroutes françaises sont à péage. Les autoroutes vers Strasbourg sont rapides et faciles d’accès : Paris, Lyon, Bâle, Francfort, Bruxelles et Stuttgart.

Le panorama de Strasbourg

Strasbourg dispose de liaisons ferroviaires rapides avec Paris et quelques autres villes : Lyon, Dijon, Metz, Marseille, Bordeaux, Lille, Francfort, etc. La gare ferroviaire est située à l’ouest de la ville.

Shopping

Il y a un marché aux puces dans la rue de Vieil-Hôpital le mercredi et le samedi. Juste au nord du centre ville se trouve la Place des Halles, un centre commercial avec plus de 100 magasins. Un nouveau centre commercial, Rivetoile, a été ouvert à Strasbourg en 2008 entre les arrêts de tram Etoile Polygone et Etoile Bourse. Les vêtements de marque sont disponibles aux Galeries Lafayettes, rue Hellebardes et place Gutenberg.

Alimentation

L’Alsace est l’une des régions gastronomiques les plus célèbres de France. Il y a une abondance de produits exquis et de haute qualité. Le foie gras et la choucroute sont deux des centres de la cuisine alsacienne. Parmi les plats populaires, citons le baeckeoffe (ragoût de porc ou de bœuf), la tarte flambée (l’équivalent de la pizza) et les spaetzle (diverses pâtes), qui accompagnent le poisson et la volaille. Pour le dessert, en Alsace, on sert une variété de tartes et le fameux kugel schopf. Les vins locaux sont très populaires et réputés.

Attractions

La Grande Ile est le coeur de Strasbourg et est une grande île formée par la rivière Ile. C’est un endroit idéal pour découvrir la ville et son atmosphère historique. La Grande Ile est en fait le centre historique de Strasbourg. Ses principales attractions sont la cathédrale de Strasbourg (Notre Dame de Strasbourg), d’autres églises médiévales et des bâtiments historiques.
Cathédrale Notre Dame de Strasbourg (Notre Dame de Strasbourg)


Cathédrale Notre Dame de Strasbourg

La cathédrale Notre-Dame de Strasbourg est l’une des plus grandes églises gothiques d’Europe et un bel exemple d’architecture médiévale. Le grand Victor Hugo l’a décrit comme “une monstruosité géante et délicate”. Construite entre 1176 et 1439, la cathédrale possède une tour de 142 mètres (achevée en 1439), la plus haute de France. Il faut monter 322 marches pour atteindre le pont d’observation. La cathédrale possède une horloge astronomique vieille de 300 ans. L’entrée à la cathédrale de Strasbourg est gratuite.

Chaque jour, à 12h30, l’horloge astronomique joue un court spectacle de la vie du Christ et du défilé des apôtres. De l’extérieur, la façade est un gigantesque tableau du Moyen Âge : des centaines de sculptures se détachent des murs et soulignent les jeux d’ombre et de lumière. Et le grès rose de Notre Dame change de couleur selon l’heure de la journée.

Église Saint Thomas

L’église Saint-Thomas est une église protestante et un chef-d’œuvre de l’art gothique en Alsace. Elle est l’une des rares églises protestantes à avoir survécu à la Réforme. À l’intérieur se trouve le mausolée du maréchal de Saxe, un chef-d’œuvre de l’art baroque.

Église St. Paul

L’église Saint-Paul est une belle structure néo-gothique de la fin du XIXe siècle. Cette église protestante est située au bord de l’île Saint-Hélène.

Saint-Pierre-le-Djunet

Saint-Pierre-le-June est une église gothique protestante construite sur le site d’une ancienne chapelle mérovingienne du XIe siècle. Cette ancienne église de monastère conserve quelques éléments romans et des fresques du XIVe siècle.

VLUU L100, M100 / Samsung L100, M100

Place Gutenberg

La place Gutenberg est une place située à quelques pas de Notre-Dame de Strasbourg. Elle porte le nom de l’inventeur de l’imprimerie, Johan Gutenberg. Un monument à sa mémoire est érigé sur la place. Le lieu était l’un des centres de Strasbourg du Moyen Âge au XVIIIe siècle.

Carré Kleber

Le Kleber est la principale place publique de Strasbourg. C’est le lieu où se déroulent les événements et les foires et où est installé le principal arbre de Noël de la ville.

Palais Rogan

Le palais Rogan est un monument historique de Grand Isle qui abrite aujourd’hui 3 musées : un musée archéologique, un musée des beaux-arts et un musée des arts décoratifs. Il a été construit entre 1731 et 1742. Le palais de Rogan est considéré comme un chef-d’œuvre du baroque français.

Maison Kammerzell

La maison Kammerzell est l’une des plus belles maisons de Strasbourg. Cette maison à colombages typiquement alsacienne, avec sa façade joliment sculptée, a été construite au XVe siècle et se trouve dans le centre historique de la ville.

Petite France

La “Petite France” est l’un des plus beaux endroits de Strasbourg, un quartier historique (île) avec de belles maisons à colombages au bord de l’eau. Des artisans, des pêcheurs et des meuniers y vivaient au Moyen Âge. C’est une zone piétonne.
Ponts couverts et tours médiévales
Ponts couverts et tours médiévales

Non loin de “Petite France” se trouvent les “Ponts Couverts”, qui ont conservé leur nom bien qu’ils n’aient plus de toit. Les ponts ont été construits pour servir de remparts aux fortifications sur les voies navigables. Elles servaient à relier trois tours médiévales, les vestiges d’anciens remparts et des galeries couvertes en bois, aujourd’hui disparues.

Barrage Vauban

Le barrage Vauban est un barrage de barrage conçu par le célèbre maréchal et ingénieur militaire français Vauban. Le barrage a été construit pour protéger Strasbourg lorsque, après l’évolution de l’artillerie et des techniques de guerre, les murs ne constituaient plus une défense fiable. Le barrage permettait, en fermant ses arches, de faire monter rapidement le niveau de l’Ile. Si vous montez sur le toit, vous pourrez admirer le labyrinthe des canaux de Strasbourg et la “Petite France”.

Place de Broglie

La Place de Broglie ressemble plus à une longue allée. On y trouve plusieurs belles demeures du XVIIIe siècle, ainsi que l’hôtel de ville, la préfecture et l’opéra.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *